La Tradition du Chocolat Suisse

A l’origine, le cacao était considéré comme la nourriture des Dieux.

Selon les légendes, ce sont les Aztèques qui ont, les premiers, préparé une boisson à base de fèves de cacao, qu’ils baptisèrent « Cacahautl ». Importée en Europe par Christophe Colomb, elle fut ensuite adaptée aux goûts européens.

Ce n’est qu’au début du 17ème siècle, que le premier chocolat, sous sa conception actuelle, fut élaboré artisanalement. Grâce aux marchands ambulants italiens, il parvint jusqu’en Suisse. Au 19ème siècle, l’industrialisation et l’apparition des machines facilitèrent la démocratisation de ce qui restait, jusque là, un article de luxe.

Les célèbres pionniers suisses du chocolat permirent alors à notre pays d’acquérir sa notoriété mondiale : François-Louis Cailler fonda la première fabrique en 1819 et Daniel Peter mit au point le premier chocolat au lait dans les années 1870.

Aujourd’hui notre pays s’accroche fièrement à cette image, mais avant de fondre dans votre palais, le chocolat suit une fabrication extrêmement complexe.

Fabrication

Cultivées dans les zones tropicales africaines et sud-américaines essentiellement, les fèves du cacaoyer sont extraites de la « cabosse » et suivent un long processus de fermentation, torréfaction, mélange, concassage et mouture. Toutes ces étapes sont déterminantes pour le goût final du chocolat.

On ajoute alors les autres ingrédients du chocolat, tels que sucre et lait. Broyé, ce mélange est encore affiné dans des « concheuses », système mis au point par Rudolph Sprüngli à la fin du siècle dernier. Il permet l’évaporation de l’amertume du cacao et le développement de l’onctuosité et de la saveur.

Pour obtenir un chocolat brillant et croustillant, le travail du confiseur consiste ensuite à « tempérer le chocolat », c’est-à-dire à l’amener à une température correcte (entre 31 et 33° C). Le respect de ces différentes étapes est indispensable pour obtenir un chocolat irréprochable au niveau de l’aspect et du goût.

Autrement dit, avant de savourer un praliné ou une truffe, le chemin jusqu’au produit fini aura été long et minutieux, mais ne serait-ce que pour les quelques secondes de bonheur que laisse une telle douceur sur nos langues, ces efforts en valent largement la peine !

Les Spécialistes du Chocolat

Suite à l’expertise du 16 août 2009, notre Maison a été acceptée dans le cercle restreint des confiseries romandes pouvant s’enorgueillir du label des « Spécialistes du Chocolat ».

Ce label poursuit 2 buts :

  • augmenter la notoriété du chocolat
  • donner au consommateur la garantie :
    • de bonbons en chocolat fabriqués selon les méthodes traditionnelles
    • de matières premières sélectionnées de première catégorie et d’une hygiène de fabrication irréprochable
    • d’un contrôle de qualité strict, permanent.

Nous essayerons donc par un souci d’innovation et de qualité permanente d’être à la hauteur de cette distinction.
Notre espoir est que vous deveniez vous aussi des « accros » au Chocolat, sous toutes ses formes.

État de Choc

Un chocolat sur mesure

Il était une fois 4 Collègues très amis et très complices qui eurent cette idée un peu folle d’imaginer leur propre chocolat…

Comme l’encaveur assemble ses cépages, comme le torréfacteur choisit ses origines de café, Nadine et David Parrat de Saignelégier, Thierry Grand de Châtel-St-Denis et Nicolas Taillens de Crans-Montana ont rêvé et créé leur propre chocolat….

Amérique du Sud, Afrique, Asie : autant d’origines de fèves de cacao, chacune avec son caractère, son goût et son amertume…

Après la dégustation individuelle des différentes provenances et spécificités, intervient leur savant mélange, pour qu’une simple addition de fèves se transforme en un mariage réussi pour le palais, le nez et l’âme…

Celui-ci est trop amer, le suivant trop court en bouche, le troisième pas assez fruité, le prochain manque de caractère… les essais furent nombreux, car le « petit » ne leur donnait pas entière satisfaction! Et puis est arrivé ce mélange de fèves provenant d’Equateur, du Ghana et du Venezuela pour lequel, tout à coup, leurs yeux se sont mis à briller : « Etat de Choc » était né!

Un goût marqué en cacao, avec une touche aromatique et fruitée, tout en conservant une pointe d’amertume afin de prolonger la réaction en bouche : nous l’avons mis au point pour votre plaisir. Nous sommes aujourd’hui très fiers de vous le présenter.

Les 12 péchés capitaux

Une déclinaison de chocolat rêvée par nos Confiseurs

  • Ivoire : chocolat blanc
  • Périgord : chocolat blanc et noix caramélisées
  • Satino : chocolat au lait
  • Sicilia : chocolat au lait et pistaches
  • Arabica : chocolat au lait et café
  • Baccara : chocolat au lait et cacahouètes salées
  • Macao : chocolat au lait et aux épices
  • Venezuela : chocolat noir 52%
  • Intense : chocolat noir 52% et poivre
  • Maracaibo : chocolat noir 64% et gruée de cacao caramélisée
  • Prestige : chocolat noir 72%
  • Pignon : chocolat noir 52% et pignons

Fruits Défendus

La notoriété du Valais s’exporte bien au-delà de ses frontières, grâce, notamment, aux délices issus de son terroir. Son climat, sa topographie et la fertilité de son sol permettent notamment la culture de fruits d’exception, tels que les Abricots et les Poires William.

Conjugués avec les hautes compétences d’Artisans mondialement connus, la distillerie Morand à Martigny, ils sont à la base de l’Abricotine et de la Williamine®.

Le mariage du chocolat et de ces deux Eaux de vie vous permettront, même loin de notre canton, de vous souvenir de ces paysages, de cet ensoleillement, et de ces saveurs qui en font un lieu unique.

Addict

Médaille d’or au SBT 2017-2018

Faut-il vraiment résister à la tentation?

Un mélange subtile de pécan et noix de tonka!

Absolumenth

Médaille de bronze au SBT 2017-2018

Doux mélanges de fraises et de menthe poivrée!

Arolla

Médaille d’argent au SBT 2017-2018

Un praliné aux senteurs d’Arolle.

Une création pour prolonger encore un peu vos promenades dans nos forêts.

Start typing and press Enter to search